Crise des sous-marins : que se passe-t-il entre Paris et Washington ?

La crise concernant les sous-marins est un fait qui rend la tension très tendue entre Paris et Washington. La rupture du contrat de l’Australie sans égard à la France tombe plus mal. L’industrie ne peut pas en souffrir en cette période de solidarité humaine. Découvrons ce qu’il en est réellement dudit contrat.

En quoi consiste le contrat entre France et de l’Australie

Il s’agit en effet d’un contrat conclu pour 50 ans, entre les gouvernements de la France et de l’Australie ainsi qu’entre industriels. Il a été conclu en 2019 que La France livre douze (12) sous-marins à l’Australie. Cela constitue 56 milliards d’euros pour le marché français. La rupture du contrat est donc une grosse perte, et rend le gouvernement français très en colère contre l’Australie et indigné du comportement de l’américain. La France est allée même jusqu’à annuler dans l’ambassade de la France à Washington, la célébration d’une fête en souvenir à la bataille navale conquise par les français le 5 Septembre 1781. Il est pourtant connu de tous que les Etats-Unis et la France ne peuvent pas rester en froid. Ils doivent le plus tôt possible régler leurs différends et se comprendre.

La cause de la crise entre Washington et Paris

Le marché a été fortuitement arraché par l’Amérique. Selon les propos de la France, la nouvelle d'une potentielle rupture a été annoncée dans les médias. Ce n’est que le Mercredi 15 Septembre que le Président des Etats-Unis Joe Biden a fait une conférence vidéo dans laquelle il annonçait l’union des trois pays. Avec à ses côtés se tenaient le premier ministre de l’Australie et celui du Royaume-Uni. En réponse aux plaintes des Français, les Australiens affirment avoir informé à l’avance la France. Et pour leur leurs défenses ils disent aussi qu’ils ont rompu le contrat car, les américains proposent des machines plus sophistiquées en matière de technologie nucléaire. Ce qui se passe entre Paris et Washington risque de créer une crise diplomatique et beaucoup de secteurs risquent d’être impactés par cette fâcheuse histoire industrielle.